La Puce à l'Oreille est une association qui diffuse des annonces sur le bien-être, le développement personnel, l'écologie, ...

DE L’EGOCENTRISME A L’ECO-CONSCIENCE

Comment réenchanter la relation à soi, aux autres et à la Nature. Par Louis Chapelier*

Alors que le poumon de la planète est en train de s’embraser, nous sommes un nombre croissant de personnes à nous indigner face au manque de courage politique et à nous questionner : Pourquoi ? Pourquoi y’a-t-il une telle contradiction entre ce que nous savons concrètement sur les conséquences du réchauffement climatique, de l’effondrement du vivant et l’insuffisance de changements radicaux pour opérer ce changement de paradigme ?

Pour comprendre et répondre en profondeur à ce bouleversement systémique, nous avons besoin d’aller à ses racines mais aussi d’aller puiser au fond de nous mêmes.

Car au delà des causes apparentes liées à l’idéologie de la croissance, à la consommation comme source de bonheur illusoire, il y a des causes bien plus profondes. Elles sont liées à la relation que l’être humain entretient avec la Nature. Une relation utilitariste fondée sur l’accaparement des ressources. L’être humain se définit comme “maître et possesseur de la Nature”, il la considère avant tout comme un stock de ressources.

L'époque que nous vivons nous appelle à passer d’un système socio-économique qui détruit la vie à une société qui respecte, honore et célèbre le Vivant : Une nouvelle alliance fondée des relations plus justes et bienveillantes entre êtres humains et avec la Nature.

Pour cela, l’être humain a d’abord besoin de se réunifier intérieurement, entre sa tête et son coeur. C’est ce que propose l’art joyeux de la méditation.

La méditation est bien plus qu'une technique de gestion du stress.

Méditer, c’est écouter le chant de l’existence en nous, c’est nous relier à nous même, à la Nature en nous. C’est l’art de se sentir pleinement vivant, conscient de la puissance et de la fragilité de la Vie que nous incarnons.

Méditer, c’est tomber amoureux de soi, de sa vie, de la Vie !

Mais méditer seul dans son coin ne suffit pas.

Les êtres humains se sont trop longtemps perçus comme divisés, séparés et cela nous amené dans l'impasse. 

Il convient de passer du moi égocentré au soi écocentré.

Réapprenons à tisser des liens intimes les uns avec les autres, à marcher pieds nus, à nous relier à la beauté et à l'âme du monde, dans la bienveillance, la joie et le partage !  

A l'image des peuples premiers, je crois que nous avons cruellement besoin de retrouver l’envie de célébrer, d'honorer, de jouer, de nous amuser, de nous “vivre ensemble” par amour pour la Vie !

Même dans le monde du développement personnel, nous sommes parfois devenus très sérieux lorsque nous méditons pour atteindre un état particulier, lorsque nous sommes dans l'illusion de la concurrence ou encore lorsque nous travaillons sur nous ...

Alors, amusons-nous, rappelons-nous tous les dons précieux de notre belle Terre, souvenons-nous combien il est bon de sentir en Vie, réenchantons notre quotidien et celui de nos frères et soeurs humains, soyons innocents, soyons joyeux, soyons puissants et vulnérables à la fois.

Bref, soyons pleinement humains !

La Terre et les générations futures nous remercieront...

*Louis Chapelier est facilitateur en écopsychologie avec Le Travail Qui Relie de Joanna Macy. Il anime également à Montpellier les cycles L'Art Joyeux de la Méditation qui associent pratiques méditatives, exercices d'écologie profonde et d'éducation émotionnelle.

 

Tél. : 0635452939
Mail
Site internet

Article créé le 30/08/2019 par Louis Chapelier