La Puce à l'Oreille est une association qui diffuse des annonces sur le bien-être, le développement personnel, l'écologie, ...

Comment être pleinement soi même

Voici ce qui rend la vie parfois si compliquée et comment faire en sorte pour que le quotidien devienne plus simple et riche de sens

Par Louis CHAPELIER

N’avez-vous pas remarqué combien notre mental peut nous raconter tout un tas d’histoires au sujet de nous-mêmes, des autres, de la vie ? Tantôt nous nous jugeons durement, nous nous culpabilisons, tantôt nous projetons des vues fausses sur les autres ou nous tentons d’être conformes pour répondre aux attentes de l’extérieur.

Toutes ces stratégies mentales finissent par nous épuiser, elles sont un gaspillage considérable de temps et d’énergie. Le plus triste dans tout ça, c’est que ça donne des êtres humains profondément malheureux.

Pas plus tard qu’hier soir, une participante à un atelier méditation que je propose m’a dit : « En fait, je ne sais plus vraiment qui je suis et ce que je veux ».

Ce témoignage, qui m’a beaucoup touché, illustre combien de nombreuses personnes vivent à l’extérieur d’elles-mêmes et finissent par s’oublier. Ou pour reprendre cette citation : « Nous sommes devenus un étranger pour nous même »

Bien des personnes agissent par habitudes, du fait de conditionnements, de schémas de « réussite » imposés par la société etc. Etant déportées vers l’extérieur, elles sont décentrées, ressentent de l’agitation, du stress, un mécontentement intérieur croissant… Tout ce bruit quotidien disperse et frustre la personne qui le vit. Elle est à l’image d’une girouette brassée dans tous les sens du vent, j’ai bien connu cela par le passé. Il lui est difficile de distinguer l’essentiel du superflu. Elle ne sait pas vraiment ce qu’elle veut au fond et si c’est le cas, ça n’est pas toujours pour les bonnes raisons !

Beaucoup d’entre nous vivent en jouant différents rôles : la mère, le père, la/le collègue, l’ami(e) etc. C’est tout à fait normal et en même temps la difficulté vient du fait qu’il nous est souvent difficile d’être pleinement nous-mêmes, authentiques quel que soit la situation ou les personnes avec lesquelles nous nous trouvons.

width=

Ce qui rend la vie si compliquée c’est que la plupart des êtres humains vivent en dehors d’eux-mêmes, « hors sol » comme dirait un ami. Ça n’est pas pour rien qu’on utilise l’expression populaire « Être à côté de ses pompes ! ».

Ce qui rend la vie si compliquée, c’est que nous cherchons à être quelqu’un. C’est très fatiguant.

Pourtant la vie est simple ! C’est si simple au fond.

Pour cela, il suffit d’entrer en amitié avec vous-même, d’apprendre à vous connaitre, d’identifier vos besoins profonds et de les honorer. Dans l’article du mois dernier « L’art de la méditation », j’ai proposé un exercice simple et puissant pour identifier clairement ce dont on ne veut plus et ce à quoi on aspire. Si le cœur vous en dit, je vous invite à le lire et à pratiquer cet exercice. J’y reviens régulièrement.

En effet, cultiver la simplicité demande une honnêteté scrupuleuse envers soi-même.

Je n’ai jamais été aussi heureux de ma vie qu’aujourd’hui car je mène une vie simple, sans fioriture. Les choses se placent naturellement, j’ai du temps pour écouter le mouvement de la vie en moi, à l’extérieur de moi, pour contempler, faire ce que j’aime… Et lorsque j’agis, je suis beaucoup plus centré, j’essaye d’aller à l’essentiel.

Cette présence à soi emmène l’enracinement, la stabilité intérieure et donc la simplicité d’être juste soi-même, c’est tout.

Ne cherchez pas à être quelqu’un, c’est très fatiguant et ça ne rend pas heureux. Soyez juste vous-mêmes car comme le dit le proverbe « tous les autres sont déjà pris ».

Je vous souhaite de merveilleux accomplissements,

Louis

Tél. : 0635452939
Mail
Site internet

Article créé le 26/10/2018 par Louis Chapelier